Archives mensuelles : novembre 2013

Déambulation en terre haïtienne

L’association «L’arbre et la pierre » s’intéresse à tout ce qui va contribuer à « former l’esprit ». Elle propose des sorties sur le terrain pour découvrir le riche patrimoine de la région du Quercy tous les domaines. Eclectique et curieuse, cette association organise tous les ans une conférence sur un sujet qui passionne un de ses adhérents et membre de l’expédition Anba Macaya, verticales souterraines : Jean-François Fabriol, qui réside dans le Lot.

En lisant les articles du blog, vous avez certainement compris que Jean-François est photographe, qu’il a beaucoup d’images et qu’il aime les commenter.

« J’ai suggéré de raconter ce que j’ai vu en Haïti au cours de mes 4 séjours dans ce pays mal connu, que j’ai arpenté à la recherche de « twou woch *»  » mentionne Jean-François.

« J’ai devant moi une semaine et plusieurs milliers de photos pour préparer cette conférence photographique dont voici l’affiche. »

Déambulation en terre haïtienne, une conférence par Jean-François Fabriol

Déambulation en terre haïtienne, une conférence par Jean-François Fabriol

*trou roche, c’est-à-dire grotte en créole

Jeff ap frape ankò !* Comme dit Merassaint.

Jeff c’est le photographe ; sur le terrain, son appareil est un appendice greffé à sa main.

Jeff aime : le thé douce, les jus (à prononcer « du ji »), les étroitures, les photos à la volée, chanter quand il a une belle prise, raconter des histoires illustrées avec la pêche de la journée, et partager.

JFFsoireeFormon-IMG_0905-PO-m

Jeff n’aime pas : que l’on lâche son flash dans l’eau d’une grotte, tomber en panne de batteries pour son appareil, quand les gens disent que ça cut sans vérifier (à bien y regarder, il est impossible de trouver une photo de Jeff mécontent) .

Pour sa passion de l’image, l’Homme est exigeant. Passer du temps au sol ou sur la corde, disposer les flashs, se positionner pour la photo, puis rechanger l’emplacement des flashs, les incliner, modifier la pose et finalement… tout recommencer.
Au fur et à mesure de l’expédition, on apprend à identifier les petits signes indicateurs lancés par Jeff : « Youhou » ou « Aaah » (à prononcer en chantonnant d’une voix douce) ne vous exonéreront pas d’un « j’ajuste le cadrage** » ou « une dernière », mais vous savez que vous êtes sur une très bonne voie. Avant ça, il y aura eu les silences de Jeff au moment où il regarde la prise, suivis de « c’est pas mal » qui annonce de multiples modifications. Quand il fredonne un petit air longtemps après avoir rangé ses flashs, c’est qu’il est vraiment satisfait de la journée.

Pour les clichés dérobés, ne pas croire qu’il a simplement suffit à Jeff de tendre sa main – enfin l’appareil – et de presser le bouton. En retrait, il observe tout, choisit son futur angle, règle, continue de marcher l’air de rien, attend de n’être plus observé et dégaine.

JFFphotoBoulangerie-OT254907-PO-m

Pour la dernière semaine d’expédition, Pascal, Jeff et Mapie, sont restés à Lescave, au-dessus de Duchity, dans le département de la Grande-Anse (autant vous dire que la moun Jérémie est comblée !). Merassaint accueille ce petit monde de spéléologues et la famille au complet se prend au jeu de chercher des grottes. Les deux premiers jours ont permis de suivre une belle rivière souterraine et de pénétrer des entrées de grottes assez larges, façon Alice au Pays des Phytoconcrétions !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Surtout, Merassaint est boulanger. Ça tombe bien, parce que la boulange traditionnelle, c’est aussi la passion de Jeff ! C’est donc l’occasion de porter l’art de la photo à la volée à son maximum: ça donne un pain rond qui vole entre les gens, comme ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On ne se retient pas, bien sûr, d’une petite photo de four façon twou-wòch.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, Jeff peut enchaîner avec sa deuxième passion: conter ses images.

JFFetFamilleMerassaint-OT254927-PO-m

Ce qui est génial ici c’est que Jeff montre bien sûr les photos prises dans la journée, mais aussi toutes celles glanées dans les boulangeries françaises, mauritaniennes, sénégalaises etc. Et l’intérêt de la famille face à cela ne diminue pas d’un poil !
Comme on se dit entre-nous: « Jeff a encore frappé ! »

* « Jeff travaille toujours » pour faire des photos.
** Il est sympa Jeff, il ne nous demande pas de porter un trépied en plus du matériel de quincaille propre à l’activité souterraine !

Communiqué de presse de fin d’expédition

Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous…

Ils se sont cassés les dents sur le lapiaz, mais ils ont découvert un majestueux canyon.

De retour de l’expédition, les membres de l’équipe partagent leurs découvertes. Douloureuses démangeaisons, foulures et autres menues blessures sont reléguées au rang des souvenirs. Reste la performance sportive, en seulement 6 semaines, de la découverte d’une centaine de gouffres. Et le récit en images d’une épopée humaine dans les entrailles de la Terre.

Communiqué de fin d’expédition Anba Macaya

Photos libres de droit pour illustrer un article lié à l’expédition. Nous contacter pour toute autre utilisation.

Matthieu Thomas découvre le canyon de la Ravine Casse-cou. Photo: Jean-François Fabriol

Matthieu Thomas découvre le canyon de la Ravine Casse-cou. Photo: Jean-François Fabriol

tet-lacul-OT174207-ot-s

La résurgence Tèt L’acul- Photo: Olivier Testa

gouffre-perdu-OT282744-ot-s

Pascal Orchampt découvre le gouffre Perdu, un aven borgne de 30 m de profondeur – Photo: Olivier Testa

reunion-ssbois-P9250054-jff-m

Rencontre avec les habitants de Sous-Bois – Photo: Jean-François Fabriol

Photos à l’appui, Marie-Pierre Lalaude Labayle présente aux habitants réunis les objectifs de l’expédition dans les grottes de la région.